Oracle ne récupérera pas les 1,3 Md$ promis un moment par la justice américaine dans son procès l’opposant à SAP. La cour d’appel de Californie vient en effet de donner le choix à l’éditeur entre une indemnisation fixée cette fois à 356,7 M$ ou un nouveau procès.

L’affaire avait débuté en 2007 après la plainte déposée par Oracle contre SAP et sa filiale TomorrowNow, accusés de vol de logiciels, de violation de la propriété intellectuelle et de violation de contrat. En 2010, le jury de première instance avait condamné SAP à verser 1,3 Md$ à Oracle, avant de se raviser et d’annuler cette somme. L’éditeur allemand avait alors accepté de verser 306 M$, tandis qu’Oracle souhaitait obtenir un minimum de 426 M$.

Oracle n’a à cette heure pas réagi à cette nouvelle décision de justice, lui donnant un montant encore inférieur à celui escompté.