L’équipementier de Santa Clara a dépensé 105 M$ cash pour mettre la main sur la jeune société israélienne. En jeu : une solution d’analyse comportementale dotée de capacités d’apprentissage, conçue par LightCyber. Celle-ci repose non seulement sur les données qui transitent sur le réseau, mais aussi sur des profils d’utilisateurs.

L’acquisition étant d’ores et déjà finalisée, la technologie devrait rapidement être intégrée à la plateforme de Palo Alto pour en renforcer la sécurité et limiter les attaques. Avec cette nouvelle corde à son arc, l’entreprise souhaite en effet améliorer la prévention des menaces en détectant les anomalies, et identifier les attaques très sophistiquées. La firme devrait proposer ces nouvelles fonctionnalités d’ici la fin de l’année, via une offre d’abonnement dédiée.