Ils étaient vingt-cinq à concourir dans cinq catégories pour décrocher les Grands Prix de l’innovation de la Ville de Paris. A la clé pour les start-up primées, un chèque et une place dans un incubateur de la Ville.

C’est au Palais Brongniart, qui accueillait fut un temps la Bourse de Paris, qu’ont été remis, ce mardi 4 décembre 2012, les Grands prix de l’innovation de la Ville de Paris lors d’une cérémonie présidée par Jean-Louis Missika, adjoint au maire de Paris chargé de l’innovation, de la recherche et des universités. Depuis onze ans, la capitale soutient et récompense la création d’entreprises innovantes dans des secteurs en forte croissance. Cette année encore, cinq start-up ont été récompensées dans les catégories en concours : les technologies numériques, la santé, l’éco-innovation et les services innovants.

Dans la catégorie Contenus numériques, c’est Weezic qui est récompensé. Ce site, né en 2011, s’adresse à tous les musiciens, débutants ou confirmés. Il propose des milliers de partitions gratuites à imprimer, des accompagnements d’orchestre sur-mesure à personnaliser (tempo et tonalité) afin de répéter les morceaux et éventuellement les partager avec la communauté. Pour le jury de la catégorie, cette plate-forme « donne vie à une idée originale en s’appuyant sur une infrastructure solide et des technologies innovantes ».

Pour les Technologies numériques, c’est Stereolabs qui est récompensé. Cette société a développé des solutions logicielles et matérielles pour le traitement d’images 3D. Elles analysent les images provenant des deux caméras nécessaires aux tournages 3D, les comparent, mesurent les défauts d’alignement et de positionnement des images et les corrige automatiquement. Pour le spectateur un gain de confort visuel et pour la production, un gain financier grâce à une réduction du temps de mise en place des prises de vue.

Autre catégorie high-tech, les Services innovants. Pour le président du jury de cette catégorie, Philippe Mustar – professeur à Mines ParisTech –, « ce domaine se structure, on l’a vu avec la qualité des dossiers présentés. Et c’est tant mieux, car les services représentent aujourd’hui 75 % du PIB de la France. » Le lauréat est le site CitéGreen. Lancé en février dernier, il récompense chaque écogeste réalisé par les citoyens : utilisation d’un vélo à la place de la voiture, recyclage d’un téléphone portable… Chaque action permet de gagner des points transformables ensuite en cadeaux.

Enfin dans le domaine de l’Eco innovation, c’est l’entreprise de biotechnologies Ynsect qui est récompensée et du côté de la Santé, le laboratoire Elvesys est primé. Chaque lauréat va recevoir un chèque de 15 000 euros, ainsi qu’une place dans un incubateur ou une pépinière de la Ville de Paris. Cette année, 400 dossiers ont été reçus, soit dix de plus qu’en 2011, et 25 d’entre eux ont été sélectionnés pour la finale de ce soir. Mais au-delà de l’effet paillettes de la remise d’un prix, c’est surtout une vraie relation que l’événement initie entre ces entreprises et la ville.