Il fut un temps où l’arrivée d’un nouveau Windows boostait les ventes de PC, les consommateurs étant séduits par les fonctionnalités désormais accessibles sur les dernières machines. Ce n’est plus vraiment le cas depuis Windows 7 et la version 10 n’a encore pas changé la donne, selon le cabinet IDC.

La raison vient du choix de Microsoft de permettre aux utilisateurs particuliers de Windows 7 et 8 de passer gratuitement à Windows 10, venant prolonger la durée de vie habituelle des PC.

Un marché stabilisé vers 2020

En revanche, la migration payante pour les entreprises vers ce dernier OS pourrait aider le marché des PC à renouer avec la croissance ou du moins à se stabiliser, mais à moyen terme seulement, toujours selon IDC. À court terme, le marché va continuer de souffrir du fait que la durée de vie des PC s’allonge, mais surtout de la concurrence des tablettes, des phablettes, voire de certains smartphones de grande taille et des terminaux hybrides.

Après une baisse des ventes de 10 % en 2015, le marché des PC pourrait ainsi régresser encore, mais de 5,4 % « seulement » en 2016. Il devrait quasiment se stabiliser en 2020, subissant une baisse de 0,5 %, estime IDC.