Confronté à une érosion de ses ventes, le leader mondial des smartphones, Samsung, réajuste le tir vers l’entreprise, cible où il lui reste tant à faire. Pour parvenir à ses fin, et espérer contrecarrer les plans d’Apple qui s’est rapproché d’IBM, le sud-coréen annonce un partenariat avec l’allemand SAP. 

Disposant déjà de terminaux orientés B2B, comme les tablettes Galaxy Note Pro, et de son environnement sécurisé Knox, Samsung va bénéficier maintenant d’applications spécifiquement développées par SAP pour son écosystème Android.

Les objets connectés aussi visés

Des applications seront proposées dans le secteur de la distribution avec des outils de gestion de stocks, des ressources humaines et bien sûr de la relation client. L’industrie du pétrole sera aussi visée en mettant plus l’accent sur des applications de gestion de flottes, dans laquelle la tablette durcie Galaxy Tab Active sera prépondérante.

Sur le versant médical, la base de données in-memory Hana sera utilisée pour l’aide au diagnostic et le suivi des maladies chroniques, le tout, depuis une interface mobile.

SAP rejoindra aussi le centre d’innovation de Samsung dans le cadre de cet accord. Les deux sociétés travailleront sur les objets connectés. Les montres de Samsung, par exemple, pourraient à l’avenir tirer parti des applications de SAP en milieu professionnel.

Rappelons qu’en août dernier, Samsung s’était offert SmartThings, une jeune société qui a développé une plateforme ouverte supportant les principaux standards radio utilisés par les appareils domotiques comme le WiFi, le Zigbee et le Z-Wave.