SAP fait un pas de plus vers l’open source en investissant dans les fondations Openstack et Open Foundry. L’éditeur allemand en sera précisément membre sponsor.

Pour ce qui est d’Openstack, SAP rejoint les autres sociétés soutenant le projet de la construction d’un framework d’IaaS pour le pilotage des datacenters. Parmi ces grandes entreprises, on trouve notamment IBM, Yahoo!, Cisco ou… Oracle, le concurrent direct de SAP et son adversaire régulier devant les tribunaux.

Dans le cas d’Open Foundry, SAP sera membre Platinium : avec les autres contributeurs, l’entreprise entend « créer une fondation qui permet le développement de la prochaine génération d’applications Cloud ».

Plus globalement, « SAP renforce son engagement vis-à-vis de la communauté de développeur et les autorise à innover dans le Cloud », explique Bjoern Goerke, vice-président exécutif Produits et innovation technologique de l’éditeur.