Analyser, maîtriser et ordonner la masse d’information collectée sur le Net, telle est l’ambition du projet Tourinflux dédié aux activités  touristiques.

Porté par Syllabs et Proxem, éditeurs de logiciels spécialisés dans la sémantique pour le Web, le laboratoire L31 de l’Université de La Rochelle et l’Aproged, association professionnelle valorisant les contenus numériques, ce projet vise à fournir aux acteurs du tourisme un outil permettant de mieux gérer et comprendre les publics et d’améliorer l’attractivité des territoires.

Représentant un investissement de 2 M€ sur trois ans, Tourinflux s’appuie sur la maîtrise technique de ses promoteurs en matière de gestion des données du Web. Le consortium livrera aux professionnels du tourisme une solution d’analyse en temps réel des besoins des usagers. Qu’il s’agisse de connaître la valeur d’une offre, la réputation d’une prestation ou l’impact d’un événement sur un public cible.

François-Régis Chaumartin, DG de Proxem, affirme d’ailleurs : « Ce projet ambitieux offrira (…) des perspectives et des opportunités considérables en matière de développement et de compétitivité ».

De leur côté, les futurs utilisateurs sont enthousiastes. « [Cela] va nous permettre d’imaginer de nouveaux modes de gestion et de diffusion de l’information, et aussi de nouveaux usages de nos données au service des stratégies territoriales. C’est une exploitation enfin concrète des big data au service du tourisme », explique Karine Feige, directrice du projet Sitra, une plateforme de services et de travail collaboratif destiné aux acteurs des territoires.