@Work

Très haut débit : l’Etat incite les régions à se mobiliser

Par La rédaction, publié le 24 février 2014

L’Etat a déjà convaincu, grâce à ses promesses de subventions, 56 départements de se mobiliser pour déployer et investir dans les réseaux en fibre optique.

La France des régions s’est mise en route vers le futur, sous l’égide de l’Etat “stratège”. Avec son plan France Très Haut Débit, le gouvernement coordonne les actions des collectivités et des opérateurs. Il apporte au pot 3,3 milliards d’euros de subventions d’Etat, sur les dix prochaines années.

Au total, 20 milliards de dépenses d’investissement seront nécessaires, d’ici 2022, pour couvrir 100 % de la population française dont 80 % à partir de la fibre optique. Un objectif très (trop ?) ambitieux compte tenu de la superficie très étendue de la France. C’est pourquoi ce plan prévoit, par souci de pragmatisme, le recours complémentaire à des technologies alternatives : 4G, VDSL (cuivre),  satellite et réseaux hertziens.

Le plan France Très haut débit, qui fête sa première année, a d’ores et déjà mobilisé les territoires. « Cette mobilisation s’est accélérée à l’été 2013 », a expliqué Antoines Darodes, directeur de la mission Très haut débit, rattachée à Bercy, lors d’un premier bilan d’étape, le 6 février 2014. Ce sont 56 départements ou collectivités d’Outre-Mer qui ont déjà déposé un projet d’échelle départementale, interdépartementale ou régionale, éligible aux subventions d’Etat.

Le montant total des subventions envisagées (pas encore accordées) pour ces projets s’est déjà élevé à 940 millions d’euros, représentant 4 milliards d’euros d’investissements et plus de 3 millions de lignes FTTH (fiber to the home). Dépassé par ce succès, l’Etat voit fondre, plus rapidement que prévu, son enveloppe initiale. « Ce sont 700 millions d’euros supplémentaires qui sont déjà mobilisables en cas de besoin », a assuré Fleur Pellerin, ministre déléguée en charge de l’économie numérique.

Les départements en rouge sont ceux ayant déposé une demande de subvention d’Etat

Dans l'actualité