Période chargée chez Atos, qui s’apprête à s’emparer d’Unify, tout en renforçant son alliance avec Siemens et en présentant un chiffre d’affaires en hausse de 23 % à périmètre constant. Pour ce qui est d’Unify, ce spécialiste des solutions intégrées de communication compte plus de 3 000 brevets et 5 600 salariés, pour un chiffre d’affaires annuel de 1,2 Md€. Atos entend offrir à ses clients, grâce à cette acquisition qui lui coûte 340 M€, une plateforme logicielle qui leur permettra d’accélérer leur transition numérique.

Des chiffres qui rassurent les marchés

Atos a également annoncé une alliance étendue sur 5 ans avec Siemens, son actionnaire. Le conglomérat allemand, qui détient 12 % du capital du français, ne sera plus seulement son partenaire sur l’infogérance, la gestion d’applications et les systèmes d’intégration, mais aussi sur les services cloud, le big data et la cybersécurité. Il est également question d’un rapprochement sur les branches services numériques à distance et l’Internet des objets.

Enfin, Atos a aussi publié ses résultats, annonçant un chiffre d’affaires en hausse, à 2 708 M€, soit une croissance organique de 0,5 % par rapport à la même période l’an passé. Ces résultats dans le vert et des prévisions de croissance réaffirmées ont fait bondir l’action Atos qui a pris 8,54 % dans la journée suivant ces annonces.