Lieberman Software vient d’appliquer à sa solution de gestion des identités (Entreprise Random Password Manager) « la règle des deux hommes ». Initié par l’armée de l’Air américaine, ce principe de sécurité requiert l’action de deux personnes physiques pour déverrouiller un système très sensible. Comme dans un bon film d’espionnage, ils doivent, par exemple, tourner deux clés différentes en même temps.

Concrètement, pour accéder à un compte utilisateur ou un dossier très sécurisé, il faut, avec la solution de l’éditeur américain, entrer un mot de passe « en main double », puisque celui-ci est divisé en deux parties, et distribué à deux personnes différentes. Ce système empêche ainsi qu’un administrateur, un collaborateur ou un hackeur isolé puisse activer une cession, même s’il dispose du mot de passe.