En septembre, la SNCF organisera un hackathon autour de l’accessibilité des personnes à mobilité réduite dans les gares d’Ile-de-France. Pour ce concours d’application elle mettra à disposition les données cartographiées par le collectif OpenStreetMap. Ce dernier a procédé à de nombreuses mesures dans les gares : distances à parcourir, nombre de marches, hauteur des marches, type d’équipements et de portiques en présence, etc.

La SNCF espère que les applications découlant de ce hackathon intégreront un volet collaboratif. Il pourrait se traduire par une contribution des voyageurs qui enrichiraient la base centrale avec des informations supplémentaires ou avec leur ressenti. Ce crowdsourcing est au cœur de l’application Tranquilien, fruit d’un ancien hackathon, que la SNCF lancera le 24 juin. Tranquilien informera les usagers du taux de remplissage des wagons.