La nouvelle étude Michael Page en partenariat avec Choose Your Boss montre que le recrutement IT est plus complexe et inégal en 2021 qu’il ne l’était avant la pandémie. Même si 78% des entreprises ont des intentions de recrutement dans leurs services IT !

Avec un nombre d’offres d’emploi publiées au premier trimestre 2021 quasi constant comparé à la même période en 2019, les métiers de l’IT figurent parmi ceux qui résistent le mieux à la crise sanitaire et économique. Certes… Mais ce constat masque une complexité, des disparités et des inégalités profondes, que la pandémie a accentuées créant une sorte de marché de l’emploi IT à deux vitesses.

D’un côté, le contexte sanitaire de ces derniers mois a accéléré les besoins de transformation numérique et amplifié les besoins en compétences IT. 78% des entreprises interrogées dans le cadre de la nouvelle étude Michael Page Technology (entité spécialisée informatique de PageGroup) font ainsi part de leur intention de recruter des profils IT cette année.

De l’autre côté, 79 % des professionnels de l’IT (toutes expertises et formations confondues) considèrent que le marché est moins favorable depuis le début de la crise sanitaire. Plus intriguant encore, alors que 52 % des professionnels interrogés imaginent une recherche d’emploi de 0 à 3 mois, le délai pour les professionnels IT en recherche est aujourd’hui supérieur à 4 mois dans 65 % des cas ! 36 % des candidats en recherche d’emploi n’ont même aucune piste de job, ce qui montre bien que quelque chose a changé dans l’univers de l’embauche IT ces derniers mois.

L’une des explications avancées par les analystes de Michael Page est l’inadéquation de plus en plus prégnante entre besoins des entreprises et compétences disponibles. Près de 8 entreprises sur 10 rencontrent des difficultés à recruter des experts de l’IT (71 % en Île-de-France et 83 % en région), et 69% citent comme raison première de ces difficultés le manque de profils aux compétences adaptées.

« Les entreprises ont du mal à attirer certains talents, particulièrement les profils dits « pénuriques » dont le positionnement en matière de rémunération est souvent un challenge. Mais le premier frein dans le recrutement de profils IT est, et reste, l’inadéquation entre les compétences IT qui soutiennent ou conditionnent aujourd’hui le développement des entreprises, et les profils disponibles sur le marché » note Sacha Kalusevic, Directeur Senior chez Michael Page Technology.

C’est pourquoi bien des responsables RH font aujourd’hui du « Reskilling / Upskilling » l’une de leurs grandes priorités du moment. « Réfléchir aux compétences des collaborateurs pour mieux les faire évoluer et assurer la compétitivité de l’entreprise dans une période où on recrute moins, c’est crucial » rappelait récemment Jeremy Lamri, cofondateur du Lab RH.

Ainsi, 54% des professionnels de l’IT ont suivi des formations en vue de développer de nouvelles compétences sur leur poste actuel au cours des 2 dernières années.
Dans le même temps, 43 % ont suivi des formations en vue de développer des compétences permettant d’évoluer vers un nouveau poste.
Des chiffres jugés cependant globalement trop faibles par les analystes de Michael Page. Il faudrait aller plus loin pour répondre aux besoins IT.
« Le contraste entre les compétences recherchées et disponibles relance le débat structurel autour de la formation, académique ou professionnelle, souligne d’ailleurs Sacha Kalusevic. Sur les métiers de l’IT, les entreprises continuent de privilégier la maîtrise technique (57%) aux diplômes. Il est alors crucial de développer ou de faire évoluer ses compétences afin de bénéficier d’un bon niveau d’employabilité. En quête de professionnels agiles et capables d’apprendre en continu pour répondre à leurs besoins évolutifs, les entreprises portent par ailleurs une attention de plus en plus forte aux compétences comportementales ou soft skills (37%) ».

Ingénieurs ou Architectes Cloud, Ingénieurs en Cybersécurité, Ingénieurs DevOps et SecOps, Data Analysts, Data Architects, Data Scientists, Data Engineers, Développeurs spécialisés Sharepoint, NodeJS, Magento mais aussi experts SalesForce, Dynamics, Azure et Sage X3… tels sont en 2021 les profils les plus recherchés actuellement selon Choose Your Boss, partenaire de l’étude.