© Fotolia | Mopic

Dev

Un programme informatique aurait-il réussi le test de Turing?

Par La rédaction, publié le 10 juin 2014

Un programme informatique serait parvenu à se faire passer pour un être humain – un garçon de 13 ans prénommé Eugène Goostman – et aurait réussi le test de Turing, créé en 1950 pour mesurer l’intelligence artificielle des machines.
Jamais, depuis 1950, une machine n’était parvenue à tromper au moins 30 % des juges humains sélectionnés dans le cadre cette expérience, condition nécessaire à la réussite du test.

Eugène Goostman, créé par une équipe de développeurs russes, a obtenu 33 % en réussissant à convaincre l’un des trois juges sur les cinq minutes de la durée du test.
Une réussite polémique
Mais le succès d’Eugène Goostman est déjà contesté. Lundi, le site spécialisé Tech Dirt est revenu sur les annonces de ces dernières heures pour en tempérer l’importance. Le programme qui est parvenu à tromper le juge ne serait au final qu’un “chatbot” – ou agent conversationnel – élaboré, qui fonctionne donc selon une série de scripts préétablis et non grâce à une véritable intelligence artificielle.
Tech Dirt assure par ailleurs que le chercheur qui a fait passer ce test organisé par l’université de Reading, en Angleterre, est tristement connu pour ses annonces médiatiques farfelues. Et prend pour exemple le jour où ce scientifique dénommé Kevin Warwick avait affirmé, en 2000, être devenu le premier cyborg de l’humanité. Il s’était, à l’époque, fait implanter un microprocesseur dans le bras.

Dans l'actualité