Le 4ème baromètre réalisé par Valtech et Adobe indique assez clairement que la part du marketing digital dans le marketing global ne cesse de croître.

Les 300 participants interrogés, parmi lesquels des entreprises comme BNP Paribas, Auchan ou Seloger.com, ont pour la plupart indiqué que leurs investissements en la matière seraient supérieurs en 2015 à ce qu’ils ont été en 2014. Avec un impératif : le mobile. Développer des applications pour ce support est d’ailleurs la priorité de la plupart des personnes interrogées : plus d’un tiers y consacrent du budget. Pourtant la moitié des entreprises sondées n’ont pas encore mis en place d’initiative spécifique au mobile et, plus étonnant, 123 d’entre elles ne comptent pas le faire dans les mois à venir. Pour celles qui vont travailler sur cet axe, c’est d’abord le responsive design qui sera l’objet de toutes les attentions.

Le service marketing, principal décideur

Si les terminaux mobiles sont plébiscités, c’est d’abord pour les applications qu’on peut y proposer, puis pour les campagnes de SMS et les notifications push. Le SMS est, avec l’e-mailing, en tête des leviers d’acquisition et de fidélisation pour irriguer le parcours client, selon cette étude. Par ailleurs, le baromètre a interrogé les sondés sur la manière dont ils voient la data. Les deux tiers la considèrent comme susceptible d’améliorer la connaissance du client et de son comportement.

Reste maintenant à exploiter au mieux ces données : seulement 1/3 des sondés ont déjà agrégé des données internes à des données externes. Enfin, une statistique  : dans 50 % des cas, c’est le service marketing qui investit sur le budget du marketing digital, devant le service digital (35 %) et le service IT (15 %).