Xerox va dorénavant diviser ses activités en deux entités : d’une part ses produits historiques, dont ses imprimantes et ses photocopieurs, et d’autre part ses services aux entreprises. Cette réorganisation est notamment impulsée par Carl Icahn, le milliardaire américain qui vient de racheter 8 % du capital de l’entreprise.

L’homme d’affaires est un habitué de ce type de scissions, puisqu’il avait déjà poussé eBay à créer deux entités distinctes avec sa filiale PayPal. Parmi les concurrents de Xerox, HP a déjà adopté la même stratégie en novembre et Lexmark s’apprêterait à le faire. Par ce biais, ces entreprises tentent de compenser la baisse de la demande de leurs produits historiques en bénéficiant d’un meilleur champ d’action sur les nouvelles solutions qu’elles proposent.