Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Robert Eusebe, Ingérop : Un manager en perpétuelle recherche d’innovation

Écrit par  , lundi, 27 mars 2017 00:31 , PORTRAITS.
Robert Eusebe, Ingérop : Un manager en perpétuelle recherche d’innovation

Volontaire et méthodique, Robert Eusebe a toujours été sensible à l’innovation. C’est chez Arte France qu’il aura l’opportunité de s’investir à fond dans la transformation digitale. Une expérience passionnante qu’il met aujourd’hui au service de la société d’ingénierie Ingérop.

Intuitif, il a toujours eu un coup d’avance pour mieux anticiper les conséquences et impacts de ses choix technologiques, et notamment ceux liés à la transformation numérique. Robert Eusebe sait allier avec justesse enthousiasme et méthode. Cette caractéristique lui vient probablement de sa longue expérience passée dans le secteur industriel où rien ne peut être laissé au hasard, mais où il faut toujours penser « innovation » tout en respectant des règles. Directeur des services numériques depuis deux ans chez Ingérop, société d’ingénierie française, Robert Eusebe conduit une équipe d’une quarantaine de personnes, au service de 2 000 ingénieurs — utilisateurs. Ingérop intervient dans quatre domaines d’activité que sont : le bâtiment, l’eau et l’environnement, l’énergie et l’industrie, et enfin la ville et la mobilité. Dès son entrée en mars 2015, sa mission a consisté à fédérer les équipes informatiques du groupe, à rationaliser et mutualiser les compétences et les ressources. Actuellement, il s’emploie à déployer des outils de communication en mode collaboratif. Destiné à tout l’écosystème, ses clients, ses fournisseurs et ses partenaires, cet ensemble de services sera accessible dans le cloud. « En parallèle, je m’intéresse avec un intérêt accru au BIM ou Building Information Modeling, qui permet de modéliser en 3D un bâtiment. Je pense que dans les prochaines années, cette technique va révolutionner de façon majeure la manière de concevoir et de gérer le cycle de vie des bâtiments, une évolution dont fera partie bien entendu l’Internet des objets, et plus globalement le concept des villes intelligentes », explique Robert Eusebe.

Cette passion pour le numérique et les changements induits par les nouvelles technologies lui a permis de conduire la transformation digitale chez son précédent employeur : Arte France. Lui, qui jusqu’alors avait occupé des postes de responsable informatique et de RSSI dans des industries importantes comme Crown Corp (emballages métalliques) et Holcim (ciment, béton, granulat) se retrouve en 2002 recruté par cette chaîne de télévision. « C’est le hasard qui m’a conduit chez Arte. J’ai toujours quitté un employeur lorsque j’avais le sentiment d’avoir achevé un cycle. L’opportunité de mettre mon expérience, ma rigueur acquise en milieu industriel, au service d’une chaîne de télévision où il y avait quasiment tout à faire sur le plan informatique, m’a séduit », raconte Robert Eusebe.

Il débute en qualité de responsable informatique pour garantir le bon fonctionnement de divers services et applications : la paie, la comptabilité, la messagerie… mais très vite il sera nommé DSI grâce à sa curiosité et son attrait pour des projets innovants en refondant les moyens de diffusion des programmes avec Internet. Grâce au travail de ses équipes, le paysage audiovisuel français va entamer un virage. « En février 2006, Arte a été la première chaîne publique à mettre en ligne une VOD, puis suivra l’ouverture de différentes plateformes thématiques comme Arte Concert, Arte Créative, Arte Info, la télé de rattrapage Arte + 7… Nous avons ainsi pu, grâce à la dématérialisation des contenus vidéo, diffuser des programmes audiovisuels tant à l’antenne que sur Internet, et ce dans de bonnes conditions techniques » témoigne notre DSI.

Pour cet ingénieur, le numérique est une opportunité qui dépasse la seule technologie. « Nous vivons une époque passionnante voire historique, pleine d’opportunités technologiques où surgissent sans cesse de nouveaux usages, de nouveaux concepts. À mon sens, la qualité première d’un DSI est d’avoir cette capacité d’adaptation à ces innovations doublée d’une intelligence relationnelle. Aujourd’hui, avec la transformation numérique, le changement est le maître mot. Nous devons aller de l’avant tout en évaluant les conséquences de cette évolution sur le plan sociétal », déclare Robert Eusebe. Un engagement qu’il partage régulièrement avec les membres de son club Agora DSI dont il est le coprésident depuis 2010.

Martine Triquet-Guillaume   

 

ROBERT EUSEBE

DIPLÔMES :

• 1982 DUT de mesures physiques

• 1990 Ingénieur Système d’information du CESI

PARCOURS

• 1982-1988 Chef de projet informatique, Air Liquide

• 1990-1996 Responsable informatique, Crown Packaging Corp

• 1996-2002 Responsable informatique décisionnelle puis RSSI, Holcim

• 2002-2015 DSI, Arte

• DEPUIS MARS 2015 Directeur des services numériques, Ingérop

Connectez-vous pour commenter

ABONNEMENT NEWSLETTER

LE MAGAZINE IT FOR BUSINESS

Découvrir

Créer votre compte

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter

NOUS SUIVRE

AGENDA

23/01/2018 - 24/01/2018
Forum International de la Cybersécurité
24/01/2018 - 24/01/2018
Université des DPO
07/02/2018 - 08/02/2018
AP Connect