Les entreprises qui passent au Mac bénéficient désormais du service d’assistance Joint Venture. Un service modeste.

Apple n’ignore plus les professionnels. Du moins les PME. Le constructeur propose désormais le service Joint Venture, une extension de 449 euros sur la facture de tout nouveau matériel qui donne droit à une assistance d’appoint pour cinq postes.

Sont compris la configuration opérationnelle des Macs, le transfert des données existantes, trois séances de deux heures de formation, un support téléphonique, un ordinateur de prêt en cas de panne et un portail web personnalisé avec l’inventaire du parc.

Service minimum

L’offre est néanmoins basique. Pour commencer, tous les services d’assistance ne sont dispensés que dans les locaux de l’Apple Store le plus proche de l’entreprise… En espérant qu’il y en ait d’ailleurs un suffisamment proche : il n’existe que cinq Apple Store en France, dont trois en région parisienne, un à Nice et un autre à Montpellier.

Pas question non plus de venir demander un développement spécifique, ni même de chercher à savoir comment intégrer l’iPad ou l’iPhone au SI : les « génies », comme les appelle Apple, ne sont là que pour aider à la mise en route des Mac. Au mieux, ils expliquent comment réaliser des présentations avec Keynote sur iPad. A défaut de rencontrer un interlocuteur spécialisé dans telle ou telle problématique métier, l’entreprise cliente pourra toujours se retourner vers le (maigre) moteur de recherche d’Apple pour trouver des prestataires indépendants.

Cela dit, Joint Venture présente tout de même un intérêt indéniable : celui d’organiser régulièrement des ateliers en soirée avec d’autres clients. Ou comment permettre à des PME de se rencontrer autour d’un thème commun pour faire des affaires.