Créé en 2008, ce service en ligne permet de copier sur Amazon S3 les données de Google Apps, Facebook, Twitter, Linkedin, etc. Plus de 160 000 personnes utilisent ce service à ce jour.

Le malheur des uns fait le bonheur des autres. Fin février 2011, lorsque le service Gmail de Google est tombé, remettant à zéro certains comptes utilisateurs, la société Backupify a enregistré 25 000 ouvertures de comptes en dix jours, soit cinquante fois plus qu’en temps normal. La raison : cette société propose un service de sauvegarde des données des applications Google, dont Gmail, Docs, Agenda, Contacts, Sites, Blogger et Picasa.

Sur le cloud, l’erreur ne pardonne pas

Depuis que l’informatique existe, la peur de perdre des données est présent chez chaque utilisateur. Mais avec les services cloud, c’est encore pire, car les données sont plus difficile à maîtriser. Elles sont stockées quelque part sur une plate-forme, et il n’est pas toujours facile de les extraire pour en faire une copie. Inversement, elles peuvent être très simplement effacées. « 32 % des pertes de données Google Apps sont dû à des erreurs humaines. Et sur Google, quand c’est effacé, ça l’est pour toujours », explique Daniel Stevenson, vice-président partenariats et alliances chez l’éditeur.

Créé en 2008, Backupify répond à ce problème en proposant un service automatisé capable de lire les données du cloud, mais aussi d’y effectuer des recherches et de les restaurer directement dans le service concerné. Outre les applications Google, l’éditeur protège aussi les données de Facebook, Twitter, LinkedIn, Zoho et Flickr.

Ironiquement, ces données cloud sont sauvegardés… dans le cloud. En effet, les données de toutes ces applications atterissent dans le service de stockage S3 d’Amazon. Ce choix technologique s’explique par son faible coût en dépenses matérielles, un aspect loin d’être négligeable pour une start up. Quand au logiciel de sauvegarde lui-même, il tourne sur des instances Amazon EC2.

Moins de 20 dollars par mois et par utilisateur

La tarification de ce service est trois dollars par utilisateur et par mois pour les Google Apps. Pour les autres applications, l’utilisateur devra payer cinq ou vingt dollars par mois, en fonction du nombre de comptes à protéger. Pour les comptes personnels en dessous de 1 Go de stockage, la solution est gratuite.

A ce jour, Backupify revendique plus de 160 000 utilisateurs pour un stockage total d’une centaine de teraoctets. La moitié des abonnés sont des professionnels, une cible que l’éditeur vise particulièrement. Pour capter les entreprises de plus de 50 salariés, il souhaite d’ailleurs se doter d’un réseau de revendeurs. En France, il travaille déjà avec Revevol, qui est également un partenaire Google Apps.