Face à l’explosion annoncée de l’Internet des objets (IoT), cinq acteurs majeurs de l’IT américain ont annoncé la création d’un consortium afin de définir les standards de ce marché. Baptisé Industrial Internet Consortium, il regroupe le géant de l’informatique IBM, le spécialiste des semi-conducteurs Intel, l’opérateur télécom AT&T, le conglomérat nord-américain de l’énergie General Electric et l’équipementier Cisco.
Cette initiative qui aurait, selon le New York Times, reçu le soutien de la Maison-Blanche devrait conduire le consortium à tenter d’imposer ses propres normes à l’ensemble du marché.
Parallèlement, les cinq entreprises ont déjà annoncé qu’elles se réservaient cinq sièges permanents au sein du comité de direction. Un verrouillage qui leur permettra de conserver la main sur les orientations à venir du consortium, qui sera ouvert par la suite à d’autres acteurs du secteur.
Vers une explosion fulgurante du marché ?
Ce marché encore naissant de l’IoT pourrait, selon de nombreux analystes, constituer la prochaine révolution technologique majeure.
Les terminaux qui permettent cette extension d’Internet au monde physique sont déjà bien présents dans le quotidien, mais Bruxelles a récemment estimé que le parc d’objets reliés au Net pourrait atteindre 50 milliards d’unités d’ici 2020.
Cette explosion fulgurante s’accompagne de défis majeurs. L’établissement de standards en est un, tout comme la sécurisation des très nombreux objets qui seront connectés à l’avenir.