Amazon rend moins cher le coût d’utilisation à l’heure de son service Cloud de machines virtuelles, hébergées dans ses centres informatiques.

Amazon rend moins cher le coût utilisation horaire de son service Cloud de machines virtuelles dédiées, hébergées dans ses centres informatiques.

Il baisse, avec effet rétroactif au 1er juillet 2013, les prix horaires jusqu’à 80% sur les « instances dédiées » de son service EC2. Les frais initiaux de mise en service ne sont pas concernés par ces baisses.

Les frais facturés par zone géographique passent ainsi de 10 dollars/heure à 2 dollars/heure dans n’importe quelle zone géographique où, au moins, une « instance dédiée » de tout type est active.

Ces « instances dédiées » sont des plates-formes serveurs non-mutualisées, réservées à un seul client, facturées à l’usage et auxquels ce client accède, isolément des autres, via un réseau privé virtuel. Elles supposent un engagement contractuel d’un an ou de trois ans.

La catégorie des machines de type « instances dédiées à la demande » affichent une réduction jusqu’à 37% des coûts d’utilisation horaires. Contrairements aux précédentes, elles ne supposent pas d’engagement contractuel.

Enfin, une baisse de prix sur les « instances réservées dédiées » est aussi annoncée : allant jusqu’à moins 57% sur le prix initial de l’ « instance réservée » et sur le taux horaire de l’instance.

Avec ces baisses de prix, Amazon rend plus séduisant économiquement son service Cloud d’instances dédiées. En Europe, son centre informatique, où le client peut choisir d’utiliser ces serveurs virtuels, est basé en Irlande.