Espaces d’expression, valorisation, conditions de vie au travail. On ne retient pas un informaticien avec les mêmes techniques que les autres employés.

La rétention des salariés s’avère d’autant plus difficile que le marché de l’emploi s’améliore. Or le départ d’un collaborateur coûte cher à l’entreprise : il entraîne non seulement une perte de savoir-faire, mais également un coût important pour le recrutement.

Aussi il ne doit pas être vécu comme une fatalité,  le management a un véritable rôle à jouer pour fidéliser ses collaborateurs.

Tour d’horizon, en trois points, de ces actions taillées pour les informaticiens avec David Guillocheau, directeur associé au sein du cabinet de conseils RH Talentys.