La France va-t-elle multiplier par cinq le nombre de personnes affectées à la cyberdéfense comme l’a annoncé outre-Atlantique Barack Obama ? A cette question du député UMP Patrick Hetzel, le ministère de l’Intérieur a répondu par l’affirmative. A sa création en juillet 2009, l’Agence nationale de sécurité des systèmes d’information comptait une centaine de collaborateurs. Devant l’ampleur des attaques informatiques qui ont récemment frappé la France, ses capacités seront renforcées.

L’Anssi dépassera les 350 personnes à la fin de l’année pour un objectif de 500 agents fin 2015. Mais la cyberdéfense ne se résume pas à cette agence même si c’est elle qui coordonne les personnels affectés dans chaque ministère à cette tâche. Le ministre de la Défense a notamment annoncé la création de 200 emplois pour le centre d’expertise de la Direction générale de l’armement (DGA).