Dans sa dernière étude, le cabinet Markess s’intéresse aux évolutions des solutions de stockage et de sauvegarde avec le cloud. Premier constat : les entreprises gèrent des volumes de données en croissance exponentielle. Toutefois, les budgets des directions informatiques dédiés au stockage ne devraient croître que de 2,6 % en France, d’ici à 2016.

Sur le volet de la sécurité, seule la moitié des 150 décideurs interrogés indique avoir évalué les risques encourus par leur organisation en cas de défaillance de leurs dispositifs de stockage. Pourtant, deux tiers des décideurs avertis avancent des risques réels pouvant engendrer des pertes financières.

En 2014, seuls 35 % des décideurs interrogés mentionnent que toutes les données de leur organisation font systématiquement l’objet d’une démarche de stockage ou de sauvegarde structurée. Parmi eux, 15 % font porter leurs efforts exclusivement sur les données sensibles. Malgré tout, la majorité précise que certaines données sont sauvegardées sur clés USB ou des disques durs externes, faisant fi des approches structurées de l’entreprise. Un tiers mentionne que ces données se trouvent hors du système d’information.

Enfin, sans surprise, plus d’un décideur sur deux pense que les solutions de cloud peuvent répondre à tout ou partie de leurs besoins en matière de stockage et/ou de sauvegarde de données. Fort de ce contexte, Markess évalue le marché des solutions et des services de stockage et de sauvegarde cloud à 210 M€ en 2014.