La Commission européenne lance le projet Petrobot avec un consortium de dix entreprises européennes dirigé par Shell. Ce programme vise à concevoir des robots pouvant se substituer aux êtres humains pour l’inspection des cuves à pression et des réservoirs de stockage utilisés dans l’industrie du pétrole, du gaz et de la pétrochimie. La robotique doit faire gagner du temps et de l’argent à cette industrie, tout en réduisant l’exposition du personnel à des situations potentiellement dangereuses. L’Union européenne contribuera au financement du projet à hauteur de 3,7 millions d’euros sur un budget total de 6,2 millions.