L’omniprésence prévisible de l’Internet des objets dans les années à venir ne restera pas sans répercussions sur le travail des responsables de la sécurité du système d’information dans les entreprises, si l’on en croit une étude publiée par Gartner.

Le cabinet d’analyse estime que, d’ici 2020, les exigences de sécurité liées à l’Internet des objets les contraindront à revoir plus de la moitié de leurs programmes. « Ces objets possèdent la capacité de modifier l’environnement autour d’eux, ou même leur propre état. Ils peuvent par exemple augmenter la température d’une pièce automatiquement une fois que le capteur a déterminé qu’il fait trop froid, ou ajuster le débit de fluides à un patient dans un lit d’hôpital sur la base d’informations figurant dans son dossier médical », explique Neil Perkins, vice-président de Gartner.

Autant d’interactions bénéfiques a priori, mais qui peuvent aussi avoir des conséquences sur un environnement plus large que le leur, et qui doivent à ce titre être contrôlées.