Docker Inc développe, depuis l’année dernière, un projet open source de virtualisation avancée. Cet outil, du même nom que la société l’ayant créé, est désormais disponible dans sa version 1.0.

Docker permet de manipuler des containers de logiciels Linux (LXC). En d’autres termes, il ne virtualise que les applications de l’environnement d’exécution, sans système d’exploitation invité. Il propose de télécharger et de manipuler les images des logiciels, disponibles sur les dépôts officiels.

Son moteur isole les applications et leurs dépendances, placées au-dessus de l’OS hôte (OpenVz, par exemple). Le noyau est partagé entre les différents containers Linux. Ainsi, l’utilisateur bénéficie de plus de ressources pour ses machines virtuelles.

Plus important, les applications virtualisées deviennent entièrement portables, d’un cloud à un autre.

Selon Docker, son produit aurait déjà été téléchargé plus de 2,5 millions de fois. Docker n’est payant qu’à partir du moment où l’utilisateur souhaite utiliser des dépôts privés.