La start up américaine Eyetalk développe pour les non-voyants une paire de lunettes capables de lire un texte à haute voix. Elle intègre un appareil photo haute résolution et un processeur sur lequel tourne l’application de reconnaissance de caractères et le logiciel de synthèse vocale. Il faut entre six et trente secondes pour reconnaître le texte, mais les ingénieurs comptent réduire ce laps de temps. L’appareil photo est déclenché à l’aide d’une télécommande.

Eyetalk reconnaît qu’il faut une période d’apprentissage pour être sûr que l’appareil capture l’image correctement, même si une alarme indique, par exemple, qu’il n’y a rien d’écrit sur un emballage.