Dans une nouvelle campagne, Google appelle les utilisateurs à l’aide dans sa lutte contre le piratage des comptes. Il les encourage à utiliser l’authentification forte. A croire que le fait de croiser plus d’une centaine de variables – adresse IP, heure de connexion, etc. – et imposer une phase de questions-réponses lors de la connexion comme le fait Google ne suffit pas à protéger de l’usurpation d’identité. Morale de l’histoire : on n’est jamais aussi bien protégé que par soi-même.