Le cloud européen franchit un nouveau pas : HP vient de lancer la version bêta de Cloud28+. Catalogue de services ouvert aux 28 États membres de l’Union européenne, cette initiative a pour objectif d’y accélérer l’adoption du cloud. Pour cela, Cloud28+ met en place un cadre sur les prix, la sécurité et la qualité, et permet notamment aux entreprises de choisir la localisation des datacenters afin d’éviter les incompatibilités juridiques.

Cloud28+ ne compte pour l’instant que 110 membres (fournisseurs de services, ISVs et revendeurs), alors que HP espérait en regrouper 200 pour sa sortie. HP assure toutefois que l’utilisation de technologies open source, dont HP Helion Open Stack, permet à tous les vendeurs et fournisseurs de services de rejoindre le projet.

Un marché de 340 Md€

En retard sur les États-Unis quant à l’adoption du cloud, l’Union européenne fait face à de nombreuses problématiques auxquelles Cloud28+ entend répondre. Dans ce marché fractionné, seuls 15 % des citoyens européens achètent en ligne dans d’autres pays que le leur et seuls 7 % des PME vendent à l’étranger via le Web. Selon Eurostat, le manque de connaissances, la sécurité et l’incertitude juridique comptent parmi les principaux facteurs de la réticence des entreprises européennes à l’adoption du cloud.

Pour ces raisons, la Commission européenne projette depuis 2014 de développer un marché unique du numérique qui pourrait, selon elle, générer 340 Md€ et des milliers d’emplois. Une opportunité que HP ne se cache pas de vouloir saisir en annonçant son intention de faire de Cloud28+ un sous-ensemble de ce marché unique du numérique.