Le flash fait partie des axes de développement forts pour IBM, qui compte dessus pour voir percer ses applications cognitives reposant sur Watson. Pour y parvenir, Big Blue vient de dévoiler trois nouvelles baies 100 % flash. La première, de référence A9000, cible le milieu du marché et se veut évolutive. Au format 8U, elle embarque deux contrôleurs avec chacun deux puces Intel Xeon E5, accompagnées de 192 Go de mémoire DDR4.

Ces baies proposent 60, 150 ou 300 To de stockage effectif. Elles affichent une performance de 500 000 IO/s et 250 microsecondes de latence. Niveau connectique, on trouve des ports Fibre Channel, ISCSI et des liens Infiniband. IBM décline ce modèle en version rack (A9000R) pour les grands comptes. Un rack pourra accueillir 150 emplacements flash pour 600 à 900 To effectifs, ou 300 emplacements pour 1,8 Po.

Une baie DS8880 full flash

Cette baie A9000R revendique 2 millions d’IO/s, mais dispose de la même connectique que l’A9000 et la même latence. Les deux configurations partagent aussi la technologie FlashCore, à base de puces flash MLC. Au chapitre de la sécurité, elles sont équipées de la technologie brevetée Variable Stripe RAID. La baie A9000R propose en plus le système Spectrum Accelerate, une solution de software-defined storage (SDS) issue de l’offre XIV.

Troisième solution annoncée par Big Blue, la DS8880. Celle-ci se destine aux environnements mainframe. Présentée en format 40U, elle propose deux contrôleurs IBM Power8 avec au plus 96 cœurs, et jusqu’à 16 boîtiers flash pour un maximum de 192 To de stockage effectif. Côté connectique cette baie est dotée de Fibre Channel et du Ficon. Concernant sa vitesse, IBM annonce 2,5 millions d’IO/s et une latence inférieure à la milliseconde. Ces nouveaux systèmes au service de l’analytique et du cognitif sont attendus début juin.