Stratasys, spécialiste de l’impression 3D industrielle, rachète le leader des imprimantes 3D de bureau. Celui gardera son autonomie, sous la forme d’une filiale séparée.

Les espoirs liés à l’impression 3D sont en train d’atteindre des sommets. Alors qu’elle n’a réalisé qu’un chiffre d’affaires de 15 millions de dollars en 2012, la société MakerBot, leader sur le créneau des imprimantes 3D de bureau, vient d’être rachetée pour 403 millions de dollars par échange d’actions. L’acquéreur est l’israélien Stratasys, un spécialiste de l’impression 3D industrielle qui, visiblement, croit en la diffusion de cette technologie auprès des particuliers et des professionnels indépendants.  

Créé en 2009, MakerBot explique avoir vendu 22 000 imprimantes 3D à ce jour. Son modèle d’entrée de gamme, le Replicator 2 (prix : 2 199 dollars), a été livré 11 000 fois en l’espace des 9 derniers mois. Les deux fournisseurs estiment qu’en 2012, le marché des imprimantes 3D de bureau s’est élevé à près de 40 000 unités commercialisées. Selon eux, ce chiffre devrait doubler en 2013, le nombre d’adeptes de l’impression 3D ne cessant de croître.

L’une des forces de MakerBot réside par ailleurs dans son portail Thingiverse.com, qui permet de partager en ligne des fichiers 3D, facilitant aux utilisateurs l’usage de leur imprimante. Plus de 90 000 fichiers sont disponibles en ligne à ce jour, accessibles à tous et de manière gratuite. Stratasys compte bien préserver cet élan communautaire créé par cette startup, ainsi que son esprit d’innovation. C’est pourquoi MakerBot deviendra une filiale séparée, dirigée par les fondateurs actuels. Tous les 266 employés actuels rejoindront cette nouvelle structure. Les marques seront également préservées. Selon Stratasys, ce rachat permettra aux deux entités de mettre en commun leur savoir-faire et leurs brevets, l’objectif étant d’accélérer le développement des imprimantes 3D de bureau. Le fournisseur israélien souhaite, en particulier, cibler davantage les utilisateurs professionnels dans les entreprises.

A ce jour, l’usage des imprimantes MakerBot se répartit de manière équilibrée entre professionnel (designer, architectes…) et personnel (hobby makers, déco intérieure…).    

L’usage des imprimantes MakerBot