L’index ISG sur l’externalisation révèle qu’en zone EMEA le marché accuse une baisse de 18 % pour ce deuxième trimestre 2016 (par rapport à 2015). L’ISG explique ce résultat par la chute de l’outsourcing traditionnel (-28 %), combinée à la forte progression des activités « as-a-service » (IaaS et SaaS) qui enregistrent une croissance de 38 % sur la période (pour atteindre 600 M€). Cette progression va perdurer au cours des prochains mois sur toute la zone EMEA, alors que de nombreux professionnels continuent à migrer vers le cloud.

Le secteur est surtout porté par l’IaaS, dont les activités ont augmenté de 63 % au 1er semestre. En France et dans quelques pays nordiques, les contrats d’outsourcing traditionnels enregistrent toutefois une progression (de l’ordre de 14 % pour la France).