Après presque quarante ans à penser et à réaliser l’informatisation de PME dans sa chère région alsacienne, Jean-Luc Lang, aujourd’hui DSI d’Escal, spécialiste dans plusieurs univers de produits surgelés, garde intacts son enthousiasme et l’envie de mettre la technologie au service de leur modernisation.

Jean-Luc Lang, actuel DSI du spécialiste de produits surgelés Escal, est ce que l’on pourrait appeler un honnête homme de l’informatique, au sens des Lumières. À savoir un spécialiste de l’art informatique, passionné par l’innovation dans son secteur. Et en même temps un homme curieux des métiers pratiqués autour de lui : une curiosité cultivée tout au long de son parcours dans des PME alsaciennes, mais aussi au sein du club DSI EST, dont il est aujourd’hui président, ce qui lui permet d’échanger avec d’autres professionnels, y compris en leur rendant visite.

L’informatique lui aura fait découvrir des univers bien différents. Ainsi, avec son DUT obtenu en 1982, il commence comme analyste programmeur dans une PME du secteur textile, puis rejoint un an plus tard Wrigley, un acteur de l’agroalimentaire. « Les machines de l’époque, c’était des IBM 38 et nous programmions en RPG », se rappelle-t-il. Il suit l’essor de la micro-informatique et prend en charge l’installation des premiers postes et la formation des utilisateurs.

En 1987, c’est le grand saut, chez Reynolds, spécialiste de l’aluminium. « J’ai été chargé de structurer un service informatique, avec pour projet le développement d’un ERP. À l’époque, il était courant, en l’absence de progiciels du marché, de réaliser des solutions en interne. Nous avons développé notamment une gestion de stocks, un système de saisie des commandes, une gestion de production avec traçabilité des produits, une automatisation au niveau des racks de stockage, etc. Certains programmes sont encore utilisés aujourd’hui ».

La démarche ERP séduit la direction US du groupe qui décide de la généraliser au niveau mondial, mais cette fois avec un produit JD Edwards. « J’ai beaucoup voyagé à l’époque, travaillé avec les Américains. Même après le rachat par Alcoa Aluminium, qui a décidé de s’orienter vers Oracle Applications, j’ai connu une période d’échanges très nombreux avec mes collègues des autres filiales en Europe ».

Mais la main mise américaine sur le projet lui pèse et en 2002, il change pour un tout autre univers, celui de la viticulture. « Je suis rentré comme DSI de la cave coopérative Wolfberger. La nouvelle direction m’a demandé de moderniser le SI qui en avait bien besoin. Là-encore, il a été question de réseaux à créer, d’un ERP à installer, de gestion des stocks à repenser » . Avec au passage des applications dont Jean-Luc Lang est vraiment fier, par exemple pour gérer la traçabilité des raisins, de la récolte jusqu’à la bouteille, en utilisant les technologies RFID.

L’aventure dure à nouveau quinze ans. Aujourd’hui, il a rejoint un spécialiste du surgelé, Escal, pour un autre challenge. Là-aussi, il y a une DSI à dynamiser et un ERP à installer. « J’ai fait un autre cahier des charges », sourit-il. Le projet devrait voir le jour l’année prochaine. Mais il ne compte pas s’arrêter là et réfléchit à une utilisation de l’IoT pour optimiser les chaînes de production et améliorer la traçabilité.

À ceux qu’étonnerait l’ambition de ses projets pour de « simples » PME, Jean-Luc Lang rétorque qu’il lui a « toujours été agréable de travailler dans des structures à taille humaine, où il est plus facile d’échanger directement avec l’ensemble des responsables au sein des comités directeurs. Les progrès amenés par les technologies IT deviennent naturellement un catalyseur du dialogue autour de l’innovation. Il y a un véritable effet boule de neige ». Et cela tombe bien : il y a souvent de la neige en Alsace et les vallées vosgiennes dont il est originaire !

La Mini BIO de Jean-Luc Lang :

DUT Informatique en 1982

1982 : AP chez Saic Velcorex
1983 : AP/Développeur chez Wrigley (agroalimentaire). Responsable micro
1987 : Responsable informatique chez Reynolds Alu
2002 : DSI Wolfberger (coopérative viticole)
Depuis 2017 : DSI Escal (agroalimentaire)

Membre de DSI EST depuis 1988, président depuis 2012