Une étude réalisée à l’échelle mondiale par PwC montre qu’au cours des 4 prochaines années, les industries se focaliseront en masse sur leur transformation numérique. Elles y consacreront un budget de plus de 900 Md$/an, principalement dédié au développement de nouvelles technologies de communication, de production et de logistique. L’analyse de données sera également une priorité, notamment pour les industriels français qui estiment manquer de compétences dans ce domaine.

Les sommes investies dans cette « industrie 4.0 » devraient générer près de 3 % de revenus supplémentaires par an en moyenne. Plus de la moitié des entreprises interrogées prévoient un retour sur investissement en 2 ans à peine.

Plusieurs obstacles à surmonter

La plupart des industries françaises pensent qu’elles auront atteint un niveau de digitalisation avancé d’ici 2020. Toutefois, l’étude souligne que selon 45 % d’entre elles, les manques de culture digitale et de formation appropriée représentent les principaux obstacles à leur transformation numérique.

Parmi les autres freins cités figurent le développement trop lent d’infrastructures technologiques adaptées et un faible engagement de la part des dirigeants qui peinent à exploiter rapidement les opportunités liées au digital. La sécurité des données demeure également au cœur des préoccupations pour plus de 50 % des industriels français, les cyberattaques pouvant mettre en péril leur production.