La start up française Criteo a annoncé mercredi avoir levé 30 millions d’euros pour soutenir son développement, auprès d’un groupe d’investisseurs menés par le fonds américain SoftBank Capital. Créé en 2005, le spécialiste de la publicité personnalisée sur internet compte notamment utiliser ce financement pour se développer en Asie, et en particulier au Japon, selon le communiqué du groupe. Les Etats-Unis sont aujourd’hui son premier marché.

D’un chiffre d’affaires de 9 millions de dollars en 2009, Criteo est passé à 60 millions en 2010, selon Les Echos, puis à plus de 200 millions en 2011, selon le site du groupe. La société est rentable depuis 2009, affirme son communiqué. « Dans une période de forte croissance pour Criteo, ce nouveau financement nous permet d’investir de façon soutenue dans l’innovation, la technologie et les ressources humaines », a commenté Jean-Baptiste Rudelle, directeur général et co-fondateur de Criteo.

Criteo a développé un algorithme qui lui permet de proposer aux annonceurs des espaces publicitaires personnalisés en fonction du parcours de navigation des internautes. Ces espaces publicitaires sont facturés sur un modèle de coût par clic (les annonceurs ne payent l’hébergeur de la publicité que lorsqu’un internaute clique dessus).

Le tour de table des investisseurs comprend également Yahoo! Japon, SAP Ventures, Adams Street et Bessemer. La société, qui a inauguré son nouveau centre de recherche parisien au mois de juin, compte actuellement 700 employés.