Les partenariats public-privé dans les centres informatiques pourront utiliser des fonds pris sur les 4,5 milliards d’euros prévus pour l’économie numérique.

L’informatique en nuage fait partie des domaines qui bénéficieront des fonds publics tirés des 4,5 milliards d’euros prévus pour l’économie numérique dans le cadre du grand emprunt. « Mon souhait est que ce nouveau type d’infrastructure de service fasse l’objet d’un partenariat public-privé grâce aux fonds du programme pour les investissements d’avenir. Il faut absolument que nous soyons capables de développer une alternative française et européenne dans ce domaine, qui connaît un développement exponentiel »,  a précisé François Fillon hier, lundi 18 janvier.  

Quelques centaines de millions d’euros ?

Le Premier ministre présentait les grandes lignes du projet de loi de finances rectificatives qui prévoit 4,5 milliards d’euros pour le développement de l’économie numérique. Selon la Tribune, quelques centaines de millions d’euros pourraient être affectés à ces investissements. Ces fonds seraient pris parmi les 2,5 milliards d’euros consacrés aux usages et contenus.

Le gouvernement entend favoriser l’émergence de ces centres informatiques en France, au nom de la souveraineté nationale et de la compétitivité économique dans une économie numérique mondialisée. « Force est de constater que les Nord-Américains dominent ce marché, qui constitue pourtant un enjeu absolument majeur pour la compétitivité de nos économies, pour le développement durable et même, j’ose le dire, pour la souveraineté de nos pays », a ajouté François Fillon. 

Thales, Dassault Systèmes et Orange en renfort

Les vues du gouvernement sont partagées par plusieurs éditeurs français réunis au sein de l’Afdel (Association française des éditeurs de logiciels). Ils ont reçu le soutien de Dassault Systèmes, de Thales et d’Orange qui militent activement depuis plusieurs semaines pour un partenariat public-privé d’envergure, associant les industriels et l’Etat, afin de construire et exploiter les « centrales numériques ». Un consortium pourrait réunir tous ces acteurs prochainement.

Pour en savoir plus :

– Les priorités dégagées par la commission Rocard-Juppé pour le Grand Emprunt et le rôle joué par Nathalie Kosciusko-Morizet dans ce choix ;

– L’annonce de Nicolas Sarkozy sur la répartition des 35 milliards d’euros du Grand Emprunt ;

– Le débat dans l’émission 01 Business qui a opposé sur BFM Jean-Michel Fourgous, député UMP des Yvelines à Jean Mounet, vice-président de Sopra et président de Syntec Informatique et Olivier Midière, président de l’Aden et président de la Commission économie numérique de la CGPME ;

« Le modèle Saas est une chance pour l’Europe. Ne pas le proposer serait une erreur », affirmait Olivier Novasque (groupe Sidetrade) dans l’événement 01 Informatique : Comment l’Europe peut reconquérir son logiciel ;

– Les problèmes liés au cloud computing révélés par l’Agence européenne de la sécurité ;

– La stratégie d’Amazon vis-à-vis de l’Europe.