L’hébergeur lance Cloud Automation pour permettre à des tiers de revendre ses ressources Iaas.

Après les opérateurs virtuels de téléphonie mobile qui revendent à leurs conditions et à leur marque le réseau des autres (Virgin Mobile, Leclerc Mobile…), il y a aura bientôt des fournisseurs virtuels de cloud. C’est en tout cas le mouvement que souhaite lancer l’hébergeur Téléhouse. Sa nouvelle offre Cloud Automation se veut conçue à destination des distributeurs IT (agences web, infogéreurs, éditeurs, SSII, intégrateurs…), pour leur permettre de profiter des opportunités croissantes du marché du cloud sans avoir d’investissement matériel à faire.

Outre permettre à un revendeur de proposer des offres de cloud sous son nom et avec une liberté totale de tarifs, Cloud Automation dispose d’outils pour contrôler l’utilisation des ressources par les utilisateurs et pour la leur facturer. Initialement solution Iaas (serveurs à la demande), Cloud Automation pourra être repackagé en Saas (applications à la demande) par les éditeurs.

Pour répondre à une demande qui explose

Selon Christophe Boitiaux, responsable produits chez Telehouse, « la croissance du marché du cloud computing est exponentielle, notamment sur la couche Infrastructure as a Service, mais les offres du marché ne répondent que partiellement aux besoins des distributeurs et revendeurs. Entre la facturation en directe des clients finals et la plate-forme au nom du fournisseur, les revendeurs ont souvent du mal à trouver un modèle adapté à leurs besoins spécifiques, alors qu’ils sont désireux de passer d’un modèle de vendeurs de serveurs physiques et de matériel, à un modèle de prestataire de service. »

Il cite en outre une récente étude Markess, parue dans le livre blanc EBG Cloud Computing, selon laquelle le cloud devrait être utilisé par 31 % des entreprises françaises en 2012.