Une nouvelle étude rappelle que même si certaines entreprises rapatrient des Workloads en interne et même si certains analystes anticipent un ralentissement de la croissance du cloud public, ce dernier n’a rien perdu de son attrait.

Selon la nouvelle étude de AllCloud réalisée auprès de 150 DSI d’entreprises américaines de plus de 300 employés (et apparemment cliente d’AWS), 85% d’entre eux s’attendent à avoir la majorité de leurs workloads hébergés dans le cloud d’ici la fin 2020. Près de 24% des DSI espèrent même voir leur entreprise devenir « Full Cloud » d’ici la fin de l’année.

Selon l’étude, seulement 7% des entreprises américaines ont actuellement moins de 25% de leurs workloads hébergés dans le cloud, un chiffre qui devrait descendre à 4% fin 2020.

Les entreprises américaines continuent de basculer fortement vers le cloud

De façon peut-être plus instructive, l’étude nous apprend également que 56% des DSI ont désormais au moins 7 employés dédiés à la maintenance de l’infrastructure dans le cloud.

Les motivations des entreprises américaines qui justifient un tel engouement pour le cloud sont principalement la sécurité (27,6%), la fiabilité (26,3%), la flexibilité (22,4%), les coûts (13,8%) et les intégrations (7,9%). Il n’existe pas d’études vraiment identiques sur l’europe, mais il y a fort à parier que les pourcentages seraient significativement différents en France notamment.

Aux US, la sécurité est la première motivation d’une migration d’un workload vers le cloud.

Même si les résultats de l’étude diffèrent de celle, bien plus internationale, proposée récemment par Goldman Sachs, les entreprises américaines restent largement favorables à une approche multicloud et voient en Azure le principal concurrent d’AWS. Elles sont 49% à adopter Azure parallèlement à AWS. 40% ont également opté pour GCP et 32% pour IBM Cloud. Oracle Cloud n’est cité que dans 20% des cas.

Autre information utile, 65% des DSI utilisent aujourd’hui une approche cloud hybride profitant principalement du partenariat historique entre AWS et VMware et des offres VMware on AWS (sur ces 65%, 73% utilisent VMware). Un chiffre élevé qui explique aussi pourquoi Google a absorbé CloudSimple en fin d’année dernière afin d’offrir exactement la même force d’intégration de VMware au cœur de son GCP.

Enfin, on retiendra de ce rapport que la base de données (DBaaS) est l’un des services cloud clés de 2020 (pour 21% des DSI) juste devant l’IoT (17% des DSI) et le severless (14,5%). Et 56% des DSI exploitent désormais les containers pour au moins la moitié de leurs workloads.

Source :
AllCloud – 2020 Cloud Infrastructure Report