Si son développement n’est pas vraiment une surprise, le cloud « publi »c continue de surprendre positivement. D’après la société d’études Synergy, celui-ci a rapporté près de 22 Md$ au deuxième trimestre 2015.

Ainsi, le cloud public explose dans un marché IT relativement morne. Quand celui-ci progresse de moins de 5 % par an, les ventes de solutions IaaS/PaaS et SaaS bondissent respectivement de 49 % et 29 %, toujours selon Synergy. Toutes confondues, elles ont généré 12 Md$, le reste venant de la vente de matériel et de solutions datacenters aux fournisseurs de services cloud.  

Les géants à la manœuvre

Par ses capacités, le cloud public impacte tous les secteurs de l’IT. Virtuellement illimité, adaptable en fonction des besoins ou de la périodicité et permettant de déléguer une partie de sa gestion, il répond à de nombreuses problématiques d’entreprises. Et les géants de l’IT ne s’y sont pas trompés.

Si Synergy estime qu’il reste de la place pour les acteurs intermédiaires, essentiellement du côté des services au sein d’une région particulière, les géants du Web occupent largement le marché. Les grands gagnants sont Cisco, HP, Dell, IBM et Equinix concernant les services IT, Amazon Web Service, Microsoft, Salesforce, Google et de nouveau IBM pour la vente de services cloud.