Le cloud souverain est une thématique récurrente de l’année 2021 qui deviendra sans doute encore plus centrale en 2022. « Cloud de Confiance », Gaia-X, Euclidia… Les initiatives se multiplient pour affirmer une vision européenne du cloud.

Le problème, c’est que face aux hyperscalers américains et chinois, l’Europe arrive comme toujours assez désunie avec des acteurs qui, hormis OVHcloud et T-systems, sont des nains qui ne peuvent faire le poids. Et même les leaders français et allemands ne pèsent pas bien lourd face aux mastodontes américains. Il y a bien l’initiative Gaia-X qui veut assurer non seulement la promotion de services européens mais aussi imposer une vision européenne du cloud avec des valeurs centrées sur la transparence et l’interopérabilité.
Mais mettre en musique de nombreux acteurs aux intérêts divergents est un exercice difficile. Voire impossible. Scaleway a ainsi claqué la porte de Gaia-X ne croyant plus vraiment à l’avenir du meta-cloud. Yann Lechelle, DG de Scaleway, s’en explique sur le plateau de l’invité de la semaine d’IT for Business et InformatiqueNews.
Avec Guy Hervier, il revient sur les motivations de ce départ mais aussi sur les annonces récentes du cloud français, sur les récentes initiatives du gouvernement français et sur les solutions pour une Europe plus forte dans le cloud et les services.