En Corée, 20 millions de cartes bancaires ont été piratées. Trois sociétés – KB Kookmin Bank, Lotte Card et Nonghyup Bank – sont concernées par ce vol massif de données de leurs clients. Un technicien travaillant sur des tests de sécurité dans ces entreprises serait à l’origine de cet acte frauduleux. Celui-ci lui a permis de récupérer les noms des clients concernés, leur numéro de Sécurité sociale, de téléphone et de carte de crédit avec leur date d’expiration. Il aurait commis ce vol de données entre février et décembre 2013 et aurait ensuite revendu les informations à des sociétés de télémarketing. Leurs responsables ont également été arrêtés.

L’affaire a été révélée mardi 21 janvier par les autorités de régulation. Elles ont souhaité rassurer la population mais ont surtout créé un mouvement de panique chez les Sud-Coréens. Plus d’1 million de d’usagers ont déjà annulé leurs moyens de paiement électroniques et les serveurs bancaires de consultation en ligne sont submergés de requêtes d’utilisateurs craignant de compter parmi les victimes de ce nouveau cas de piratage.

En effet, le pays n’en est pas à sa première cyber-attaque. En 2012, deux pirates ont été arrêtés pour le vol de données de 8,7 millions d’abonnés du plus grand opérateur mobile du pays. En novembre 2011, le développeur de jeux Nexon s’était fait hacker la base de données des 13 millions de clients de son jeu en ligne MapleStory. En juillet de la même année, c’était au tour de Cyworld, réseau social local, de se faire pirater les données personnelles de ses 35 millions d’utilisateurs.