Aux États-Unis, les start-ups ont le vent en poupe. Ce constat est indéniable au regard du dernier rapport MoneyTree, établi par PricewaterhouseCoopers et la National Venture Capital Association à partir de données collectées par Thomson Reuters.

Celui-ci indique que les start-ups Internet ont levé plus de 11,9 Md$ en 2014, soit une hausse de 68 % par rapport à 2013. C’est même le plus haut niveau historique depuis 2000, année où 41,7 Md$ avaient été investis dans des start-ups.

L’industrie du logiciel va bien elle aussi. Elle a atteint 19,8 Md$ d’investissements, soit une hausse de 77 % par rapport à l’année précédente.

Uber mène la danse

Le record revient à Uber, qui a levé à lui seul 1,2 Md$. Mais cette recherche d’investissements n’a pas été de tout repos pour cette compagnie, puisqu’elle s’est achevée juste après que ses patrons aient menacé de divulguer des informations sur les journalistes critiques envers la société.

Le deuxième tour de table le plus fructueux concerne Magic Leap. Il a permis de recueillir 542 M$. Google, Qualcomm et d’autres ont fait partie des investisseurs confiants… la société de réalité augmentée n’ayant pas réellement précisé en quoi consistait son travail !

Snapchat, qui complète le podium, a lui levé 486 M$, auprès de Yahoo notamment.