Affichant une croissance indécente, le marché du cloud devrait connaitre de nouveaux rebonds en 2019 avec l’essor des stratégies multi-cloud et hybrides.

Selon le cabinet Canalys, le marché du cloud computing se porte plus que bien !

Avec une croissance de 42% entre le premier trimestre 2018 et celui de cette année, il est toujours largement dominé par AWS en termes de ventes avec un chiffre d’affaires pour la période estimé à 7,7 milliards de dollars. Microsoft enregistre une croissance encore plus forte avec une augmentation de 73% des revenus liés à Azure.
C’est toutefois à Google que revient la palme d’or de la croissance, en termes de pourcentage, le fournisseur ayant enregistré une augmentation de ses ventes de 83%, passant ainsi de 1,2 milliard de dollars à 2,3 milliards de dollars sur le trimestre.

Globalement, selon Canalys, AWS maintient sa suprématie sur le marché du cloud avec des parts de marché estimées à 31,7 % sur 2018, contre 31,5% en 2017. Microsoft réalise également une belle performance, passant de 13,5% en 2017 à 16,8% en 2018, suivi par Google qui atteint les 8,5% en 2018, contre 6,4% en 2017. Plus surprenant, Alibaba Cloud est passé devant IBM, le fournisseur chinois totalisant désormais 3,2% des parts de marché (3% en 2017) alors qu’IBM, en recul, atteint péniblement les 3,1% en 2018 contre 4,7% en 2017.

Selon Canalys, rien n’est toutefois joué ! L’année 2019 s’annonce particulièrement critique pour tous les acteurs s’ils veulent maintenir leur croissance. De fait, le cabinet d’analyse estime que le marché a gagné en maturité et que les entreprises ont désormais migré la partie « facile » de leur système d’information. Elles vont désormais s’attaquer à des projets plus complexes qui mettront en jeu des stratégies hybrides et multi-cloud et pour lesquelles elles vont faire jouer la concurrence, qu’il s’agisse de prix mais aussi de services, d’ouverture, compatibilités techniques, etc.

 

Source : Canalys – Battle for Enterprise Cloud Customers intensifies