Portée jusque-là en grande partie par SUSE, LibreOffice a trouvé un nouveau support pour continuer son développement. La suite bureautique libre devrait continuer ainsi sa croissance.

Nouvelle péripétie dans l’histoire pleine de rebondissements d’une des suites bureautiques les plus populaires au monde, LibreOffice. Née en septembre 2010, d’un constat de désaccord entre Oracle et la communauté OpenOffice.org, LibreOffice est gérée par The Document Foundation, tandis qu’OpenOffice.org a été cédé par Oracle à la fondation Apache sous le nom d’Apache OpenOffice.

Changement de main

Après avoir assuré les sorties rapprochées de LibreOffice 4.1 et 4.1.1, la suite bureautique libre vient d’annoncer un nouveau tournant dans son développement : « Le noyau de l’équipe SUSE LibreOffice [une des versions commerciales de la suite bureautique, NDLR] a trouvé un nouveau foyer au sein de Collabora ». C’est Michael Meeks, un de ses contributeurs les plus connus et Vice Président de la nouvelle « division » Productivité chez Collabora, qui l’a annoncé sur son blog.
Pour lui, ce changement est porteur de « grands potentiels », comme la possibilité d’apporter « LibreOffice à plus d’un milliard d’utilisateurs de suite Office ou de productivité, un prix plus compétitif, et au fil du temps de faire croître la communauté de ceux qui sont payés pour travailler sur et autour de LibreOffice ».

Sauvetage et pérennité

Collabora, qui rejoint à cette occasion le comité directeur de The Document Foundation, est une société de conseils qui s’est fixée pour mission d’aider à la pénétration des logiciels libres et open source dans les entreprises. Cette structure reprend donc la main sur une partie essentielle de l’équipe de développement, que SUSE ne voulait plus assumer. La société au caméléon souhaite en effet se concentrer sur ses activités principales, Linux et ses infrastructures Cloud.

Bien entendu, la communauté des développeurs « extérieurs » ne devrait pas être négativement touchée par ce changement de main. Michael Meeks souligne d’ailleurs le fait que ce passage de relais ne devrait pas entraîner de retard dans le développement de la suite bureautique libre. La prochaine mise à jour majeure, la version 4.2, devrait toujours sortir au début de l’année 2014.

Sources :
Blog de Michael Meeks

Collabora