Les imprimantes 3D font leur apparition dans les cabinets d’architecte. Leur coût encore élevé, lees limitations techniques mais aussi le talent des maquettistes les empêche encore de réaliser les maquettes de concours.

Le cabinet Pietri Architectes, connu pour avoir dessiné la tour H99 à Marseille et l’école Condorcet d’Evry, a fait l’acquisition d’une imprimante 3D Makerbot chez CKAB, start up spécialisée dans l’Internet des objets et distributeur de Makerbot en France. Le but est d’utiliser l’impression en tout début des projets, afin de matérialiser très rapidement les premières idées des architectes. « Malgré la taille réduite des modèles, l’impression 3D est une aide précieuse dans les phases amont des projets, lorsqu’on en est encore aux esquisses et aux études de faisabilité », explique Jérémy Louette, architecte. 

Alors que le projet n’est encore qu’en phase de concept, l’impression 3D permet aux architectes de bien visualiser la forme d’ensemble et les courbes du bâtiment qu’ils ont dessiné, un complément indispensable à l’affichage sur écran. Ce « prototypage rapide » appliqué au bâtiment, Pietri Architectes l’a notamment appliqué au projet de nouvelle capitainerie de La Londe des Maures, petit village non loin de Toulon. « L’imprimante 3D remplace les maquettes en mousse que nous réalisions en interne, ajoute Jérémy Louette. C’est une aide pour expliquer un projet au client et un vrai plus par rapport au dessin en perspective. »

L’architecte souligne toutefois que l’impression 3D n’est pas utilisée pour les maquettes de rendu, ces maquettes d’architecture de grande taille qui sont présentées lors des concours ou pour les présentations publiques « Nous n’abandonnerons pas les maquettistes pour la réalisation des modèles de rendu car, tout comme les perspectivistes, ils ont un vrai rôle artistique. Ce qui manquera si, un jour, on passe àl’impression 3D. » En outre, l’architecte souligne le coût encore prohibitif des imprimantes qui offrent un grand plateau d’impression, coût qui les met hors de portée des PME.