« Il n’y a pas de femmes dans l’informatique ». Cet adage reste encore bien trop une réalité comme vient le rappeler un nouveau rapport de Club Freelance à la veille de la journée internationale des droits de femmes.

La présence de deux femmes dans les six lauréats des « DSI de l’année » et l’attribution du Grand Prix 2019 à Véronique Puche ne doit pas, bien au contraire, nous faire perdre de vue que la parité n’est jamais atteinte, loin s’en faut, dans les métiers de l’IT.

Cependant la situation s’est un petit peu améliorée ces dernières années, et l’informatique ne fait théoriquement plus partie de ces domaines où les femmes sont les plus sous-représentées.

Pour autant, l’index Club Freelance 2019 montre encore de très forte disparité selon les métiers de l’informatique considérés. Notamment, la présence des femmes chez les freelances IT représente à peine 14%. Et chiffre encore plus anachronique et pourtant tristement réel, des inégalités importantes ressortent également en termes de rémunération, avec des prétentions salariales inférieures de 13% chez les femmes.
Ainsi Club Freelance regrette que « lorsqu’elles sont en situation de recherche de mission en tant que freelance, les femmes affichent des prétentions salariales significativement plus faibles que leurs homologues masculins ».

« Sur un marché dynamique mais confronté à une pénurie de talents, la situation apparaît particulièrement regrettable, pour ne pas dire paradoxale », commente Manuela Garampon, cofondatrice de Club Freelance. « Qu’il s’agisse des startups ou des départements informatiques des grandes entreprises, on constate une augmentation constante des postes non pourvus dans les métiers du numérique et de l’IT. »

L’index Club Freelance analyse une vingtaine de grands domaines de compétences analysés. Dans le domaine de l’IT, certains se distinguent par une représentation féminine particulièrement basse. Ainsi, seuls 9,12% des métiers du Développement Web et 7,82% de ceux des Systèmes d’Exploitation & Développement Logiciel sont occupés par des femmes.
Elles ne sont que 8,18% dans le domaine de la Cybersécurité, et à peine 7,5% dans les métiers de l’Infrastructure et du Cloud.
Elles tombent à 4,68% dans les métiers liés aux Systèmes Embarqués.

C’est dans les métiers du Web Design et de l’UX/UI (expériences utilisateurs et interfaces utilisateurs) que leur proportion est la plus haute, avec 36,03%.
Elles sont également mieux représentées que la moyenne IT dans le domaine des tests et du contrôle de la qualité (21,6%), dans les logiciels CRM (21,4%), dans les postes liés à l’ERP SAP (18,56%), dans la gestion des projets & le coaching Agile (17,09%) et dans la gouvernance IT (14,89%).