L’ONU a décidé d’agir de façon plus efficace sur le problème posé en Amérique du Sud et dans les Caraïbes par les déchets électroniques et électroniques. Un plan d’actions en 20 points a été défini par la branche high tech de l’organisation mondiale. Des représentants de l’Union internationale des télécoms issus d’Amérique centrale, d’entreprises privées, d’universités et d’organisations non gouvernementales se sont mis d’accord sur la mise en place de programmes d’apprentissage en ligne ainsi que la création d’ateliers de formation destinés aux décideurs.

L’objectif est de sensibiliser et de former entreprises et citoyens aux programmes de recyclage et de gestion des déchets électroniques. Il s’agit également d’élaborer des règlements et des lois compatibles avec les normes internationales en vue d’atténuer les effets des déchets électroniques sur l’environnement et les populations. L’UIT insiste également sur le fait que la mise en œuvre de ces programmes soit viable économiquement, et puisse même créer des emplois.