La firme de Redmond équipe sa plateforme cloud de nouvelles solutions d’analyse open source. Celles-ci reposent sur Spark, Cassandra et MariaDB. Les clients d’Azure peuvent ainsi exploiter de nouveaux outils de traitement et d’analyse de données, proposés en versions bêta pour le moment. C’est le cas d’une solution d’analyse rapide et collaborative nommée Azure Databricks, basée sur le framework Apache Spark.

Quelques mois après avoir lancé le service Azure Database pour MySQL et PostgreSQL, Microsoft (désormais membre Platine de la fondation MariaDB) poursuit ses efforts en ajoutant à Azure le support de la base de données éponyme. Les développeurs disposeront également d’une nouvelle API dédiée à l’exécution de la base NoSQL Cassandra. Une inscription est requise pour accéder aux préversions de ces nouveaux services.