Ouvrir un site marchand est désormais accessible à tous. Mais avant de pouvoir en vivre, vous devrez, entre autres, le rendre visible sur Internet.

Avec les kits clés en main, la création de boutique en ligne s’est simplifiée. Si des commerçants s’en servent pour élargir leur zone de chalandise au monde virtuel, d’autres, néophytes, y voient l’opportunité de se lancer dans la vente à moindre frais, en testant leurs produits sur le Web avant d’investir dans des commerces physiques.

1. Vendez sur les places de marché

Ce que vous achetez sur Amazon n’est pas forcément commercialisé par ce géant du Web. Le site marchand propose en effet aux particuliers et aux professionnels d’héberger leur vitrine et de profiter de son savoir-faire pour se faire connaître et vendre. L’investissement pour une e-boutique est alors nul, et la visibilité maximale. Mais ces “ places de marché ” prélèvent entre 18 et 20 % de commissions. Vous serez aussi susceptibles d’investir dans des forfaits supplémentaires pour mettre en avant un article (39 euros mensuels chez Amazon). Plusieurs autres sites proposent ce type de places de marché.

Précisez tous les détails dont vous voulez informer les acheteurs potentiels. Soyez factuel : ceux-ci n’ont que faire des accroches publicitaires. Fixez le prix en tenant compte de ceux pratiqués par les concurrents. Leurs tarifs sont précisés sur la page que vous êtes en train d’éditer. Chez Priceminister, si le produit que vous vendez possède un code-barres, indiquez-le : il sera alors automatiquement identifié, et sa photo, ainsi que ses caractéristiques apparaîtront.

Une fois votre article en rayon, vous recevrez des alertes par e-mail pour vous avertir d’une baisse globale des prix chez la concurrence, vous expliquer quels modes d’expédition utiliser, vous signaler l’arrivée des périodes de promotion et vous inviter à y participer. Et un jour, on vous préviendra que tel internaute a acheté votre article. A vous de l’expédier à l’adresse indiquée dans les plus brefs délais. La place de marché vous reversera les revenus de votre vente, diminués de sa commission.

2. Réalisez votre e-boutique avec des kits clés en main

Ayant rodé vos talents, lancez votre propre e-boutique pour mettre en avant votre marque sans trop dépenser. Utilisez les services en ligne Prestabox.com, fr.wix.com ou www.1and1.fr/ecommerce-eshops de l’hébergeur 1&1. Ces solutions de gestion de contenu (CMS pour Content Management System) simplifiées présentent de nombreuses options de personnalisation. Après six mois gratuits, comptez un forfait mensuel de 19,99 euros hors taxes à 49,99 euros hors taxes chez 1&1 pour mettre en rayon de 1 000 à 30 000 références produit.

Pour l’aspect technique, toutes ces solutions disposent d’une console de back office (un accès à l’envers du décor), réservé à vous seul moyennant identifiant et mot de passe. Vous y définirez l’arborescence des pages, les alertes que vous voulez recevoir et les courriels à envoyer automatiquement à vos clients.

Chez Wix, toutes les fonctions de votre e-boutique prennent la forme d’options gratuites ou payantes à installer depuis le portail Wix App Market. Commencez par installer Paypal pour encaisser les paiements, un formulaire pour que vos clients renseignent leurs coordonnées, ainsi que l’une des galeries (en grille, animée, en surimpression…) pour afficher des diaporamas de vos articles. Afin d’augmenter votre audience, ajoutez tous les boutons gratuits vous reliant aux réseaux sociaux.

Ainsi, pour 4,90 dollars par mois, l’option All-in-One Store vous permet de vendre depuis votre page Facebook, votre compte Twitter et même une App mobile dédiée. Pour la publicité, l’option gratuite Cake-mail installe sur vos pages un bouton d’abonnement à vos mailings, tandis que l’option Alicanto, à 19,99 euros par mois, envoie ceux-ci aux adresses que vos clients ont renseignées dans le formulaire des coordonnées et vous fournit régulièrement un rapport indiquant quelle est votre réputation sur le Web.

Chez 1&1 et Prestabox, toutes les options, plus sommaires, sont incluses. Paypal nécessite que vos clients possèdent un compte. Proposer d’autres modes de paiement, notamment par carte bancaire, est possible chez 1&1 avec l’option Paybox. Mais celle-ci n’est disponible qu’à partir de la formule e-Boutique Avancée, à 29,99 euros par mois.

Optez plutôt pour le référencement prioritaire, tarifé au coût par clic (CPC) : vous reversez au site entre 0,08 et 0,35 euro, selon les catégories d’articles, chaque fois qu’un internaute arrive sur votre boutique grâce à Leguide.com. Le référencement prioritaire insère vos articles dans tous les comparateurs de prix affiliés : Ciao.fr, Choozen.fr, Leguide.com, Webmarchand.com, mais aussi ceux des sites d’Orange, de SFR, Free, Laposte.net, Lexpress.fr, Parismatch.com… Vos promotions apparaissent en outre dans tous les espaces Bons plans de ces sites.

Avec Google Shopping, des liens vers votre boutique peuvent apparaître directement dans le moteur de recherche Google, en plus du comparateur de prix. Mais la démarche est moins évidente : l’interface vous invite à choisir combien vous acceptez de payer par clic vers votre boutique, sachant que ce prix sert juste à vous classer dans les résultats par rapport à vos concurrents. Et que Google ne vous facture en définitive qu’un centime de plus que le concurrent listé juste derrière vous dans les résultats.

Certains services en ligne référencent pour vous vos produits partout. Beezup.com, pour 199,99 euros par mois, paie à votre place jusqu’à 15 000 clics vers votre boutique, puis un centime par clic.Iziflux.com, pour 150 euros par mois, ne s’acquitte d’aucun clic à votre place, mais dresse des rapports de votre activité afin de mieux cibler les mots clés, les comparateurs et les places de marché favorables à la vente de vos produits.

Une boutique ultraspécialisée est mieux placée dans les comparateurs qu’une autre, généraliste. Vous gagnerez en visibilité en déclinant votre commerce de décoration d’intérieur sous la forme de plusieurs sites dédiés qui ne vendent que des tables basses, que des fauteuils, etc. Néanmoins, vous multipliez d’autant vos coûts chez Wiz, 1&1, Beezup, Iziflux et consorts.