Lors d’un atelier organisé la semaine dernière à Phoenix aux États-Unis, les membres du 3GPP sont tombés d’accord sur l’élaboration d’un standard pour le NarrowBand IoT, ou NB-IoT, un protocole de communication bas débit basé sur le LTE et dédié à l’Internet des objets. Il réunit depuis le mois de septembre des géants comme Ericsson, Nokia et Intel.

Alors que plusieurs technologies sont amenées à cohabiter de front (en France : UNB de Sigfox, LoRa avec Bouygues Telecom et Orange, notamment), le NB-IoT semble mieux adapté aux communications de longue distance, un critère essentiel de l’IoT. En effet, de nombreux objets seront connectés depuis des lieux isolés. Parmi les avantages du NB-IoT, sont à retenir une bonne couverture en intérieur, une faible latence et un coût modique. En outre les opérateurs pourront le déployer, selon le 3GPP, sur une partie de leur spectre LTE existant.